Comment choisir un matelas : le guide complet

Un femme qui se réveille sur son nouveau matelas

Si vous voulez acheter un matelas et que vous ne savez pas lequel choisir et quelles sont les meilleures caractéristiques pour vos besoins, nous vous aidons à choisir. Tout d’abord, vous devez évaluer le type de matelas : matelas à ressorts, matelas en mousse de polyuréthane, matelas avec couche de mousse viscoélastique, matelas en latex. Ensuite, vous devez analyser la bonne fermeté et le meilleur matériau pour le matelas.

Types de matelas

Nous passons en revue les types de matelas les plus courants et leurs caractéristiques. En outre, nous indiquons le prix moyen de chaque type (pour un matelas de 90 x 190 cm).

Matelas à ressorts

Les matelas à ressorts peuvent être de différents types, à ressorts indépendants, continus ou ensachés.

Les matelas à ressorts indépendants (bonell ou biconiques) ont un noyau formé de plusieurs ressorts métalliques placés verticalement, qui se rétrécissent dans sa section centrale et sont reliés entre eux par des fils métalliques.

Dans les matelas à ressorts continus, l’armature est constituée d’un seul fil d’acier. Dans les deux cas, le noyau est recouvert de plusieurs couches de mousse ou de coton.

Les deux matelas offrent un soutien suffisant et une bonne ventilation, de sorte qu’ils peuvent être quelque peu frais. Il existe des matelas avec un côté été et un côté hiver plus chaud.

Le prix de ces matelas varie. Les matelas à ressorts indépendants sont assez bon marché, pour une taille de 90 x 190 cm, il faut compter, en moyenne, 200 euros, et les matelas à ressorts continus, environ 350 euros.

  • Les matelas à ressorts ensachés sont constitués de centaines de ressorts indépendants dans des sacs en tissu individuels, qui sont maintenus ensemble par un support très fin.
  • En principe, ils s’adaptent bien à la forme du corps et offrent une bonne ventilation, bien que leurs caractéristiques varient fortement en fonction des couches qui recouvrent le noyau et de la
  • forme spécifique des ressorts. Ils préservent une bonne indépendance de mouvement pour les deux partenaires dans un lit double.
  • Ils ont souvent un revêtement très généreux de différents matériaux qui les place à mi-chemin entre les matelas à ressorts et les matelas à mémoire de forme.
  • Le prix des matelas à ressorts ensachés est plus élevé que celui des autres matelas à ressorts : un matelas simple de 90 x 190 cm coûtera environ 600 euros.

Matelas en mousse de polyuréthane

  • Ces matelas ressemblent à un “gâteau éponge” composé de couches de polyester et de polyuréthane remplies de milliers de petites cellules ou bulles d’air, et recouvertes d’une housse. En fonction du nombre de cellules par m3, de leur taille et des agents cohésifs contenus dans la mousse, le matelas sera plus ou moins ferme.
  • En général, plus il est léger, plus il est mou et plus il vieillit mal.
  • Les densités inférieures à 35 kg/m3 ne conviennent que pour les lits destinés à des invités occasionnels ou à de jeunes enfants.
  • En général, ils sont faciles à manipuler et sont de bons isolants thermiques.

Les prix de ces matelas varient en fonction de la densité. Les matelas en mousse les plus courants coûtent environ 70 euros. Les matelas en mousse haute densité coûtent environ 200 euros.

Matelas avec couche de mousse viscoélastique

  • Ils sont recouverts d’une ou plusieurs couches d’une mousse spéciale qui se moule au corps sous l’effet de la chaleur et de la pression, offrant ainsi une répartition optimale du poids du corps.
  • La déformation du matériau dure un certain temps lors du changement de position, ce qui peut être inconfortable.
  • Ces matelas viscoélastiques sont particulièrement intéressants pour ceux qui doivent passer beaucoup de temps au lit.
  • Ils sont plus chers : un matelas de 90 x 190 cm peut coûter environ 800 euros, bien qu’il soit possible de trouver des modèles plus abordables.

Matelas en latex

Ces matelas sont composés de mousse de latex naturel (issu de l’hévéa), de latex synthétique (issu du pétrole) et de matériaux auxiliaires utilisés dans des proportions différentes. Il existe des matelas qui combinent latex naturel et synthétique.

Le noyau est perforé pour faciliter l’aération, réduire le poids et créer des zones de résistance différente. Les matelas en latex offrent un soutien assez ferme, mais ils sont en même temps très souples et s’adaptent bien aux contours du corps, en répartissant la pression de manière uniforme.

Ils sont de bons isolants thermiques et, grâce aux évents, ils maintiennent également une atmosphère agréable dans la zone de contact.
Ces matelas sont un bon choix pour les personnes qui bougent beaucoup la nuit, car le latex absorbe efficacement les mouvements du corps. Également pour les couples si vous vous déplacez beaucoup.

Pour les personnes souffrant d’allergies respiratoires ou d’asthme, les matelas en latex ou en mousse sont une bonne option pour éviter le risque de colonies d’acariens à l’intérieur des ressorts. Cependant, ils sont interdits aux personnes allergiques au latex. Ils sont assez lourds, ce qui, combiné à leur grande flexibilité, les rend inconfortables à manipuler. Ces matelas peuvent avoir différents garnissages : coton, laine, soie, synthétique, etc.

Les matelas en latex sont généralement assez chers. Mais le prix varie selon qu’il s’agit de latex synthétique (environ 450 euros) ou de latex naturel (environ 600 euros).

Matelas spéciaux

  • Les matelas orthopédiques conviennent aux personnes qui doivent rester au lit pendant une longue période. Ils ne conviennent pas à une personne en bonne santé, car il est inconfortable de se déplacer sur l’un d’eux. Ils sont assez chers et sont généralement utilisés sur avis médical.
  • Les matelas à eau sont lourds, nécessitent un entretien minutieux et doivent être chauffés pour les maintenir à la bonne température. En outre, un lit à eau peut être inconfortable, surtout pour ceux qui bougent beaucoup la nuit ou pour ceux qui dorment sur le ventre. Sa note la plus positive est que le corps s’adapte bien au matelas.
  • Le futon, un matelas japonais composé de couches de coton, convient à ceux qui recherchent une base très dure. Son épaisseur est très réduite, et diminue avec l’usage, elle doit être changée fréquemment.
  • Les matelas classiques en laine présentent de nombreux inconvénients : ils amortissent, sont difficiles à manipuler et à entretenir et sont impensables pour ceux qui souffrent d’allergies respiratoires.

Sommier à matelas

Sommier à lattes : convient à tout type de matelas. Il s’agit d’une base assez courante et pas trop chère. En outre, il permet une ventilation adéquate du matelas.

Planche rembourrée : la plus adaptée aux matelas à ressorts et en mousse. Beaucoup de ces bases servent à la fois de base pour le matelas et de base pour un coffre. Les fabricants ne recommandent pas cette base pour les matelas en latex.

Sommier à ressorts : il s’agit d’un sommier un peu particulier, il permet de simplifier le matelas et est donc parfois utilisé dans les hôtels, il offre une excellente ventilation.

Fermeté du matelas

Un bon matelas doit répartir correctement le poids de votre corps. Il doit être suffisamment ferme pour bien soutenir le corps, mais pas trop pour ne pas être inconfortable. Ces dernières années, la croyance selon laquelle un matelas dur est toujours le meilleur pour le dos s’est répandue. Ce n’est pas le cas : en définitive, la dureté, ou plutôt la fermeté du matelas est une question de préférence personnelle et de poids.

Un bon matelas doit respecter la courbure naturelle de la colonne vertébrale, face vers le haut et alignée tant que vous dormez sur le côté.

Si le matelas est trop dur, il ne s’adapte pas au corps. D’une part, cela permet une meilleure ventilation, mais d’autre part, cela signifie que le poids du corps n’est pas correctement réparti sur toute la surface du matelas.

Matelas rigide, le dos ne s’adapte pas au corps

Cela présente plusieurs problèmes : la sensation de chaleur augmente, car l’air ne circule pas, et d’autre part la colonne vertébrale et le dos ne sont pas bien soutenus, ni en dormant sur le dos, ni sur le côté. Un matelas rigide ne respecte pas le dos.

Avec un matelas trop mou, le corps a tendance à s’enfoncer.

Matelas mou, la courbure de la colonne vertébrale est affectée.

Pour conclure sur les avis

Il est clair que choisir un matelas n’est pas une mince affaire avec tous les modèles et marques présentes sur le marché. Si le plus reste de tester plieurs modèles en magasins, n’hésitez pas à consulter les avis de consommateurs sur internet. Mais aussi les guides spécialisés qui, après des tests poussés, vous donnent leur avis. Et pour obtenir un bon prix, pensez à consulter les comparateurs de prix et les site spécialisés en coupons de réduction, vous pourriez trouver une très grosse promo sur votre matelas.

Avec tous ces conseils, nous ne pouvons que vous souhaiter de trouver le matelas qui vous correspondra le mieux.